resurrection 2

Resurrection S01E01-> S01E04 : Les Revenants ?

Posté le 8 avril 2014 par

Avec ce pitch dans lequel les morts reviennent à la vie, Resurrection, nouvelle série d’ABC, a un sérieux air des Revenants, fiction française diffusée sur Canal + et qui a remporté un succès phénoménal dans le monde.

Attention : Quelques légers Spoilers sur l’intrigue.

 

D’ailleurs, après une diffusion américaine sur Sundance Channel, A&E ( Bates Motel) a mis en route le véritable remake de la fiction de Fabrice Gobert. Chez ABC donc, on adapte un roman Jason Mott intitulé…The Returned, soit le titre anglais des Revenants.

OMAR EPPS, FRANCES FISHER, KURTWOOD SMITH, DEVIN KELLEY

De gauche à droite : Martin Bellamy (Omar Epps), Lucille et Henry Langston (Frances Fisher et Kurtwood Smith), Maggie Langston (Devin Kelley)

Il n’y a pas une originalité folle dans ce projet. À cet égard, on retrouve beaucoup de têtes connues de l’univers sériel américain : Omar Epps, tout droit sorti de Dr HouseKurtwood Smith le père de famille de That ‘70s ShowSamaire Armstrong de The Mentalist et tout un tas de seconds couteaux qu’on reconnait avec plaisir. Resurrection, avec son introduction fantastique et naturaliste, installe un climat chaleureux et tragique à la fois. Elle s’oriente clairement vers quelque chose de moins pessimiste que la série française. Ce qui semble intéresser Aaron Zelman, le créateur, est la réaction des gens face à ces êtres chers qui reviennent inchangés, le poids des années qui ont passé. Le sentiment exacerbé de culpabilité demeure toujours présent et l’incapacité de croire en l’impossible dérègle la perception des protagonistes, les empêche de vivre normalement.

Henry Langston (Kurtwood Smith) et Tom Hale (Mark Hildreth) sont deux symboles d’une foi perdue ou mise à l’épreuve. Langston voit son enfant réapparaître après une noyade. Ce dernier fait encore ses huit ans tandis que lui est un vieil homme qui écoulait des jours paisibles. Le retour de son défunt fils bouscule ses certitudes et ravive en lui une blessure qui en 32 ans était enfouie au plus profond. Tom Hale, lui est pasteur de la petite ville d’Arcadia. La résurrection de son meilleur ami de jeunesse le fait douter, alors que cela devrait le conforter dans son choix de vie. Il se demande au cours d’une très belle scène : “J’ai cru au miracle toute ma vie, et quand j’en ai un devant mes yeux, je ne peux me résoudre à l’accepter ”.  Resurrection joue évidemment sur ce mystère du retour à la vie, en posant plus de question qu’elle donne de réponse. Mais la beauté première de ces épisodes introductifs réside dans la douleur que provoque ce qu’on a ardemment souhaité, l’intérêt de la religion et des croyances si l’on voit des preuves tangibles de leur véracité.

resurrection-jacob

Jacob Langston (Landon Gimenez)

La foi, thème important si ce n’est pas principal de la dernière grande série diffusée sur l’antenne d’ABC : Lost. On y pense très fort, de par le soin apporté à la production, au lyrisme qui se dégage de certaines séquences, bien aidées par un magnifique thème musical. L’enjeu est de taille pour la chaine. Cette case du dimanche soir semble maudite et nombreux ont été les projets à avoir douloureusement échoué (666 park avenue ou Betrayal par exemple). Si l’on songe à Lost, c’est aussi parce que ces premiers épisodes passionnent et abordent une facette plus humaine. Ils s’intéressent au mystère bien sûr,mais avant tout à ses personnages, prennent le temps de filmer leurs doutes et regrets. Finalement, on se remémore d’avantage les 4400,série de Scott Peter diffusée sur USA Network, pour son caractère touchant plus au merveilleux qu’au thriller noir. Resurrection est à 100 %  feuilletonnante, chose rare dernièrement et propose une intrigue resserrée sur huit épisodes, permettant de ce fait de bien prévoir ses effets et doser ses révélations.

ABC tient là une fiction qui lui fera peut-être retrouver son lustre d’antan,  elle qui tend à devenir le network des vieilles séries encore en activité (Grey’s Anatomy), des gentils nanars télévisuels (Once Upon A Time) ou des comédies pantouflardes (Modern Family).

Jérémy Coifman.

Imprimer


5 commentaires pour “Resurrection S01E01-> S01E04 : Les Revenants ?”

  1. Pilot vu et je dois avouer que ça a son charme et cette petite touche Lostienne en effet 😉
    La suite reste à voir c’est bien possible qu’ABC tienne un morceau intéressant.

  2. la suite est très émouvante, dans la même veine. Vraiment une belle petite série.

  3. J’ai bien apprécié cette première saison même si quelques clichés auraient pu être évités. Le papa chef de police qui déconne parce qu’il a bobo à l’âme… on aurait pu faire moins basique. Dans l’ensemble, l’intrigue reste intéressante tout au long de ces 8 épisodes. Une saison est prévue?

  4. oui une saison 2 est prévue pour la mi saison. Merci pour vos commentaires !

  5. […] d’exciter les neurones. Sur la chaine, rares sont les séries à avoir cette qualité (Resurrection étant une des […]

Laissez un commentaire


*