top 20, 10, 5

Top 10 : Les séries d’anthologie fantastique

Posté le 23 juillet 2014 par

Deuxième invité sur Time Of The Season, Victor Lopez, mon compère d’Eastasia.fr , livre son top des meilleures séries d’anthologie fantastique. Pas d’ordre particulier cette fois. 

 

À la fois anthologique et fantastique, voici 10 séries qui manient comme aucune autre un sens de l’effroi renouvelé à chaque épisode et des twists inoubliables. Exploration d’un genre à découvrir

 

Au-delà du réel (1963-1965 puis 1995-2002)

the outer limits

Suite au succès de The Twilight ZoneABC lance en 1963 lance The Outer Limits, présentant sur le même modèle que son ainé, des récits de science-fiction, avec un monstre différent chaque semaine, très ancré dans le contexte de la guerre froide. Le texte d »introduction est resté célèbre : « Ceci n’est pas une défaillance de votre téléviseur, n’essayez donc pas de régler l’image. Nous avons le contrôle total de l’émission, contrôle du balayage horizontal, contrôle du balayage vertical. Nous pouvons aussi bien vous donner une image floue qu’une image pure comme le cristal. Pour l’heure qui vient, asseyez-vous tranquillement. Nous contrôlerons tout ce que vous allez voir et entendre. Vous allez participer à une grande aventure et faire l’expérience du mystère avec Au-delà du réel. «  En 1995, Showtime réactualise la série pour un remake qui a aussi marqué les spectateurs en modernisant les thèmes.

Les Cauchemars de Freddy (1988-1990)

freddy

Dans cette série en forme de préquelle au célèbre film de Wes Craven. Freddy Krueger, toujours interprété par Robert Englund, a surtout le rôle de narrateur. Le croquemitaine apparait parfois dans les récits comme personnage secondaire. L’originalité tient surtout aux chassés-croisés des personnages dans les épisodes, qui se déroulent pour la plupart dans la petite ville de Spingwood, Ohio, et en particulier dans la fameuse Elm Street. Le personnage secondaire d’un des récits peut être le principal du suivant, créant des effets d’attentes et de miroirs.

Black Mirror (2001- en production)

black mirror

On le sait, la télévision britannique aime produire des créations torturées et dérangeantes. Quand elle s’attaque à l’anthologie fantastique avec Black Mirror, elle se fait plus noire que noire en imaginant un successeur à The Twilight Zone. Citant Rod Sterling et Alfred Hitchcock comme influences, Charlie Brooker tisse des récits glaçants tournant autour de situations oppressantes qui interrogent l’aliénation de l’individu dans nos sociétés modernes. Deux saisons de trois épisodes ont été produites en 2011 et 2013. On attend la suite.

Hammer, La maison de tous les cauchemars (1980)

hammerhouse

 

 Alors que le plus célèbre des studios britanniques de films d’horreur, la Hammer Films, connait une crise depuis la fin des années 70, il lance ses dernières forces dans une série télévisée reprenant les mythes qui ont fait sa gloire et réactualise les grandes figures du cinéma fantastique en 13 épisodes d’une heure. La série est un beau succès et certains épisodes restent en mémoire (dont un présentant des cauchemars sans fin orchestrés par Peter Sasdy et un autre avec l’un des derniers rôles marquants de Peter Cushing), mais les circonstances font que la firme ne peut réaliser de seconde saison.

Les contes de la crypte (1989-1996)

tales

La série culte présentée par un cadavre décrépi, gardien de la crypte, a su ressusciter avec brio l’esprit des comics horrifiques de William Gaines édités par EC Comics dans les années 50. Remise au gout du jour, la série garde son humour pervers et sa violence graphique assumée. Elle accueille un grand nombre de stars venues frissonner un peu dans la production HBO, comme Michael J. Fox ou Tom Hanks. À la réalisation des meilleurs épisodes, on peut trouver William FriedkinWalter Hill ou Robert Zemeckis.

American Horror Story (2011- en production)

AMERICAN HORROR STORY: Airing on FX

L’originalité de l’anthologie de Ryan Murphy et Brad Falchuck est sa construction en saisons indépendantes. Là où la plupart des séries du genre se construisent autour de récits en un épisode, c’est sur une saison entière que se déploient les histoires cyniques, morbides et effrayantes d’American Horror Story. Le format a dejà créé des émules dans un autre genre, puisque True Detective ou Fargo ont été produits par la suite.

Masters Of Horror (2005-2007)

masters_of_horror_jennifer

 

En deux saisons de 13 épisodes chacune, Master of Horror va donner carte blanche pendant une heure aux plus grands cinéastes fantastique. Jouissant d’une liberté totale, mais d’un budget limité, certains vont en profiter pour signer leur meilleure oeuvre récente : John Carpenter (La Fin absolue du monde, belle variation  sur le thème de l’Antre de la folie), Dario Argento (Jennifer, seule réussite du cinéaste depuis des années), Takashi Miike (Imprint)… L’ensemble est inégal, mais les réussites valent la citation de la série dans le top.

 

Histoires Fantastiques (1985-1987)

amazing

Fan de The Twilight ZoneSteven Spielberg a créé sa propre série d’anthologie  avec Histoires Fantastiques, adaptation d’un Pulp de 1926. La série ne dure hélas que deux saisons, mais elle réunit une belle brochette de réalisateurs : Martin ScorseseClint EastwoodJoe DanteTobe HooperRobert Zemeckis

Alfred Hitchcock Presente (1955-1962)

alfred hitchcock

Si la création du maître du suspense n’est pas à proprement parlé fantastique, ses thématiques flirtent souvent avec le genre et son influence sur les séries fantastiques futures est telles qu’elle a parfaitement sa place dans le top. Pleines de mystères, les histoires courtes présentées par le metteur en scène lui-même (qui réalise 20 épisodes sur les 258) se terminent inlassablement par un retournement de situation teinté d’humour noir et grinçant. Une narration qui ouvre la brèche pour d’autres, notamment The Twilight Zone. 

The Twilight Zone (1954-1964)

the twilight zone

Entouré des meilleurs scénaristes du fantastique des années 50, de Richard Matheson en passant par Ray Bradbury, Rod Sterling a ouvert la télévision au pouvoir de l’imagination avec The Twilight Zone. La série a posé les bases du fantastique en 156 épisodes, aussi bien pour la télévision que pour le cinéma. Explorant toutes les thématiques surnaturelles possibles, la série arrive à surprendre par ses fins abruptes, dont la morale hante le spectateur autant qu’il l’interroge sur des faits de société ou sur l’Humanité. La série reste le sommet indépassable de l’anthologie fantastique.

Victor Lopez. 

 

Imprimer


Laissez un commentaire


*