top 20, 10, 5

Top 10 : Les plus grands dessins animés US

Posté le 14 mai 2014 par

Le top de la semaine est consacré à l’animation. J’ai volontairement laissé de côté les animés Japonais ou Européen pour de futurs articles, trop de choix à faire dans le cas contraire ! c’est parti ! 

 

10 : Gargoyles (Frank Paur, Greg Weisman)

gargoyles

Gargoyles avait quelque chose d’épique dans son traitement, ce qui la rendait tout de suite plus mature et sombre. Elle savait allier l’aspect comédie « à la tortue ninja » dont elle s’inspire pas mal et les histoires mythologiques passionnantes. Gargoyles narrait les aventures d’une bande de Gargouilles, qui se réveillent de leur stase la nuit pour sauvegarder leur château. Ils sont transportés dans le Manhattan contemporain et continuent de protéger leur tour. Gargoyles était un dessin animé qui ne prenait pas les enfants pour des poires et offrait son lot de frisson. Visuellement, il avait beaucoup de classe. Un classique.

9 : Bob L’éponge (Stephen Hillenburg) 

bob_eponge_010

Sous ses airs de dessins animés pour enfant, Bob l’éponge renferme des trésors d’absurdité et de subversion. Je n’y peux rien, je trouve tous les protagonistes irrésistiblement drôles. Surtout Carlo, le calamar acariâtre, et Patrick qui figurerait à coup sûr dans un éventuel top 10 des personnages les plus idiots de l’univers. Rien qu’à voir cette photo, je n’en peux déjà plus. Bob l’éponge recréée la société américaine dans les fonds sous-marins en se moquant joyeusement de la bêtise de certaines évolutions ou coutumes. Hilarant.


8 : American Dad (Seth MacFarlane)

american dad

Série dérivée de Family Guy, American Dad reste dans la même veine complètement trash et gratuite. Elle tape sur tout ce qui bouge avec un plaisir évident, fait durer le gag jusqu’au malaise et ne recule devant aucun délire scénaristique. Puis il y a ces personnages tous sublimes, de Stan, républicain forcené agent de la CIA, à Klaus poisson rouge parlant avec un accent allemand, en passant par Roger, extra-terrestre libidineux et sociopathe. Même quand les épisodes sont redondants ou moins bons, ça reste très au-dessus de la moyenne.

7 : Daria (Susie Lewis Lynn et Glenn Eichler)

daria

Encore une série dérivée, cette fois des fameux Beavis and Butt-Head sur MTV. Daria représente l’adolescente cynique et misanthrope perdue au milieu de sa famille bourgeoise de banlieue et ses amis trop absorbés par les frivolités de leur âge. Dessin animé grunge et punk, Daria joue sur le décalage entre l’impassibilité du personnage principal et la bêtise ambiante. Finalement, vu le monde dans lequel elle vit, Daria parait comme la plus équilibrée de tous. Brillant.

6 : The Simpsons (Matt Groening)

the simpsons

Oui, les Simpsons sont bien bas dans ce top s’offusqueront certains. Même si son importance historique est indéniable -la plupart des dessins animés présents ici n’existeraient pas sans elle- la série sur ses 25 années est très irrégulière. Qualitativement il y a une bonne dizaine de saisons qui sont très en dessous. De la méchante satire des premiers temps, Les Simpsons s’est transformée en quelque chose de plus familial et consensuel, mettant plus en avant la tendresse que l’acerbe critique sociétale. Il n’empêche, elle reste comme un monument incontournable et une des plus célèbres séries de l’histoire de la télévision.

5 : The Animaniacs (Tom Ruegger)

animaniacs

Quand Spielberg s’est mis à produire des dessins animés avec la Warner, ça a donné des séries incroyablement inventives et énergiques. La plus réussie de toute reste Les Animaniacs, drôle de mélange entre l’hommage tendre au cartoon et la douce hystérie. Avec Les Animaniacs, j’englobe évidemment tous les personnages qui apparaissent dans la série, à savoir Minus et Cortex et autre Poulbot. Les Animaniacs allie vivacité et folie pour notre plus grand plaisir. Un must-see.

4 : The Critic (Al Jean et Mike Reiss)

the critic

Petite perle qui n’aura duré que deux saisons, The Critic, créée par deux scénaristes de The Simpsons, raconte les tribulations d’un critique de cinéma un peu loser (formidable Jon Lovitz au doublage), de sa vie sentimentale ratée à un métier qu’il a du mal à exercer. La satire d’un milieu journalistique superficiel est très bien vue et la méchanceté envers son personnage principal rappelle les plus grandes heures de Louie ou Curb Your Enthusiasm. À noter que Judd Apatow a été producteur consultant sur la série. En cadeau le pilot, en VO.

3 : Futurama (Matt Groening et David X. Cohen)

futurama

Inventive, émouvante et folle Futurama est un véritable chef-d’oeuvre télévisuel. Je ne l’ai découvert que sur le tard, pensant à tort qu’elle serait un ersatz des Simpsons, du même créateur. Elle ne la surpasse pas en importance historique, mais elle sait trouver le ton juste entre véritable tendresse pour ses personnages et péripéties cartoonesques. Elle ne tombe jamais dans la sensiblerie, et réserve de magnifiques éclats de rire. Chef d’oeuvre.


2 : Batman(Bruce Timm)

 …

batman-the-animated-series18

En 1992, Bruce Timm lance un des plus beaux dessins animés que j’aie jamais vus. Il n’y a qu’à visionner son générique sombre au son de la musique de Danny Elfman, pour se rendre compte que Timm a saisi l’essence du dark Knight. Sortie en pleine Burton mania, la série a des allures de film expressionniste, avec ses jeux d’ombres et ses freaks. Chef d’oeuvre télévisuel et maitre étalon du genre.


???

;;;; 

 1 : South Park (Matt Stone et Trey Parker)

south park

La série dont je ne me lasse jamais. Il m’arrive de regarder des épisodes au hasard d’une rediffusion et rire comme à la première vision. Jamais, on n’aura été aussi loin dans la critique frontale. Même si elle est irrégulière, presque autant que les Simpsons, je trouve son changement de cap moins gênant. En effet, depuis quelques saisons, South Park a quelque peu délaissé les scénarios plus élaborés et a décidé de surfer sur l’actualité. C’est toujours percutant et drôle, mais moins inventif. Néanmoins, je ne boude pas mon plaisir. Trey Parker et Matt Stone sont des génies.

Jérémy Coifman.


 

Imprimer


2 commentaires pour “Top 10 : Les plus grands dessins animés US”

  1. Fan inconditionnelle de Batman, The Animated Series, moi aussi, je me suis laissée tenter par Beware the Batman, eh ben c’est vraiment pas mal non plus (bien que je préfère The Animated Series)..

  2. […] y a bien sûr des évidents, comme  Dragon Ball Z,  Les chevaliers du Zodiaque,  Olive et Tom,  Batman  ou  les Animaniacs  par exemple. Bon mon article va se transformer exceptionnellement en top […]

Laissez un commentaire


*